3 choses à faire pour gagner en confiance en soi

3 choses à faire pour gagner en confiance en soi (testées et approuvées)

Parmi les choses que j’adore faire pour progresser dans la vie, il y a les lectures inspirantes et motivantes. On peut appeler ça « livres de développement personnel », mais je ne me contente pas que de livres, je lis aussi beaucoup d’articles, je regardes des vidéos, etc.

Mais mon activité favorite à ce sujet, c’est le livre audio. Ecouter un livre ayant pour thématique le bonheur, la confiance en soi, l’épanouissement personnel ou professionnel, c’est un peu comme avoir un coach dans ses oreilles. 

Je vous passe le détail des avantages de la lecture audio, car j’en ai déjà parlé dans un précédent article.

Ma dernière écoute est l’ouvrage de Patrice Ras : « Estime de soi, Confiance en soi, Amour de soi ». C’est un petit ouvrage qui s’écoute en 2h environ, et qui contient des exercices pratiques. Court et efficace ! J’ai beaucoup aimé.

Parmi tous les bons conseils de l’auteur, j’ai relevé 3 choses à mes yeux essentielles et qui m’ont aidée personnellement à gagner en confiance :

3 choses à faire pour gagner en confiance en soi

1 – Prendre des décisions (et les assumer)

Pour moi, tout commence par la prise de décision. C’est le moment où on met le doigt sur ce qui ne va pas dans notre quotidien et qu’on décide d’y remédier. Cette décision, plus ou moins importante, est le point de départ de tout, mais j’ai conscience que ce n’est pas une étape facile.

Avant d’être capable de décider, il faut déjà avoir une prise de conscience, puis se laisser le temps de cheminer à ce sujet. Mais attention, trop attendre risque de nous faire douter. 

Certaines personnes décrètent qu’elles ne savent pas prendre une décision – pas même la plus petite. Oui, ça existe, mais la bonne nouvelle c’est que, comme pour tout, ça s’apprend ! En réalité, prendre une décision (et l’assumer) est un peu comme un sport : c’est une question de pratique. Plus on est confronté à la prise de décision, plus on sait rapidement se décider. Il faut simplement se créer des situations (ne serait-ce que décider ce qu’on mange le soir!) pour s’entraîner.

A une époque, quand je prenais une décision, je ne l’assumais pas beaucoup, par manque de confiance. Je laissais la « porte ouverte » aux jugements, aux critiques, et je ne retenais que le négatif, qui me confortait dans l’idée que j’étais « nulle » et je nourrissais ce manque de confiance notamment par ce biais. 

Aujourd’hui, j’assume pleinement mes décisions du présent mais aussi celles du passé. J’essaye de garder en tête que je n’ai pas pris cette décision au hasard, que j’ai tenté de faire confiance en mon instinct et que j’ai fait au mieux, avec les outils que j’avais, à l’époque.

Assumez toutes vos décisions. Il ne sert à rien de regretter, de refaire le monde. Dites-vous une fois pour toutes que vous avez forcément pris la meilleure décision possible avec les moyens dont vous disposiez à l’époque.

Patrice Ras – « Estime de soi, Confiance en soi, Amour de soi »

2 – Accepter les échecs (et s’en relever)

Apprenons à faire confiance en notre instinct et à nous lancer ! N’ayons pas peur d’échouer, car contrairement à ce que nous dicte la culture française, l’échec est un véritable cadeau. C’est ce qui nous permet d’apprendre, de grandir, de nous rapprocher de notre but. Et se relever après chaque échec nous rend plus fort, plus déterminé, et plus confiant.

Vous ne savez probablement pas à quel point vous êtes capables d’encaisser les échecs. Il faut simplement se défaire de cette croyance limitante qui nous dit qu’échouer, c’est mal, presque honteux. 

La culture française est à la fois intellectuelle, analytique, critique et perfectionniste. Or l’esprit critique favorise l’inhibition et non l’action ou la prise de risque.

Patrice Ras – « Estime de soi, Confiance en soi, Amour de soi »

Laissons tomber le perfectionnisme, qui n’est qu’une énorme épine que l’on se plante dans le pied. La perfection est inatteignable, frustrante et dévalorisante !

Échouer est même nécessaire à la réussite.

C’est une immense force et richesse d’être capable d’apprendre de ses erreurs.

Mon seul secret [de réussite] consiste à considérer les échecs comme des expériences.

 Thomas Edison

3 – Définir des objectifs clairs et positifs

Au-delà de devenir acteur de sa vie, la définition d’objectifs nous donnent un chemin à suivre, un but, une quête. Comment se sentir confiant si on ne sait pas où on va ? On ne peut pas. C’est donc une étape primordiale et indispensable pour gagner en confiance et en sérénité.

Mais attention, ces objectifs doivent être Spécifiques, Motivants, Atteignables, Réalistes et définis dans Temps (S.M.A.R.T). 

L’idéal est de choisir UN SEUL objectif (ou un personnel et un professionnel), pour ne pas s’éparpiller. Rester focalisé est une clé de succès.

Vous devez créer son plan d’action, car choisir un objectif sans mettre en place concrètement les étapes à suivre pour y parvenir est inutile. 

C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai lancé mon programme de coaching en ligne Ultimine : on a tous des buts différents, des priorités différentes, mais je vous y propose des moyens de gagner en qualité de vie par le biais de plans d’action thématiques mensuels. Sans plan d’action, il n’y a pas de résultat !

Quand avez-vous défini des objectifs clairs et positifs pour la dernière fois ? Et quels sont-ils ? Dites-moi en commentaire !

Article rédigé en collaboration avec Audible. Tous les propos m’appartiennent et conservent leur intégrité. Merci de votre soutien !

Rangé dans Confiance en soi

À propos

Mompreneur et Coach de vie (en formation) ayant traversé un burn-out et une dépression post-partum. J'ai décidé de consacrer ma vie à me réparer, à la quête de ma sérénité et à transmettre mes trouvailles, outils, plans d'action aux autres afin de leur éviter la surcharge mentale et le mal-être au quotidien.

2 petits mots on “3 choses à faire pour gagner en confiance en soi (testées et approuvées)

  1. Bonjour
    Merci pour cet excellent article !
    Que de bons conseils, les échecs font partie de la vie et il faut en tirer des leçons…
    Il y a une phrase que je me dis souvent :
    Je ne perds jamais : soit je gagne, soit j apprends
    Cela veut tout dire je crois
    Bonne journée

  2. Merci pour cet article.
    Très récemment, j’ai dit stop à une situation qui me faisait mal. Je me suis aperçue que je souffrais mais que l’autre personne ne se posait pas beaucoup de questions.
    J’ai pris la décision de crever l’abcès et c’est une avalanche qui m’est tombée dessus. J’avais provoqué l’etincelle.
    Je reste persuadée d’avoir eu raison de dire stop même si l’après sera difficile.
    Maintenant, au moins, je sais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *