38 choses cheloues pour la société que tu as le droit de faire sans culpabiliser

Si j’ai bien appris quelque chose pendant toutes ces années de vie d’adulte, c’est que, dès l’enfance, on se fait conditionner par la société et par le regard des autres.

Nos choix de vie sont souvent dictés par une sorte de diktat, de “norme”. On nous ancre dans l’esprit que le bonheur c’est être propriétaire d’une belle maison, mariée, des enfants, un chien et le CDI.

On court après ce modèle de vie une bonne partie de la vingtaine et de la trentaine, pour finalement réaliser à 40 ans que rien ne va. On a tout : mais on n’est pas heureux comme promis.

Rem-bour-sé !

Certaines de mes clientes vont jusqu’à culpabiliser de ne pas se sentir heureuse dans leur vie “parfaite”.

Pourtant, le problème ne vient pas d’elles.

Elle vient du modèle du bonheur qu’elles ont poursuivi toute leur vie sans se demander s’il correspondait VRAIMENT à leur vision du bonheur.

De l’importance de conceptualiser SA propre vision du bonheur, de la réussite et de l’épanouissement

Nous sommes tous uniques. Nos visions du bonheur, de la réussite et de l’épanouissement sont différentes ! Il n’y a pas un modèle avec des cases à cocher. C’est une conception propre à chacun.

Il est important de se demander au cours de sa vie, si ce qu’on est en train de construire, de mettre en place est aligné avec qui on est vraiment. Est-ce que cela colle VRAIMENT à MA vision du bonheur ?

Poursuivre un modèle du bonheur sans se demander si cela nous correspond nous rendra malheureux. Il y aura, un jour, ce sentiment de vide, de “j’ai tout pour être heureuse, mais je me sens vide”.

Beaucoup de femmes à ce stade de leur existence rejoignent la Serenity Academy pour apprendre à reconnecter avec elles, se simplifier la vie et apporter le changement nécessaire au réalignement de leur vie, pour enfin pouvoir s’épanouir réellement.

Il n’y a aucune honte à s’être trompée de voie, le principal étant d’agir pour corriger cela 🙏

Arrêter de comparer, et déculpabiliser

Avec mes abonnées d’Intagram, nous avons constitué une longue liste de choses considérées comme “cheloues”, ou “inappropriées” par la société ou notre entourage.

Cette liste, non exhaustive, est là pour te faire déculpabiliser d’avoir des envies, un mode de vie, une conception du bonheur ou de l’épanouissement différents des autres.

  1. Être en couple depuis 8 ans et vivre séparément
  2. Épouser sa meilleure amie qui a déjà des enfants
  3. Déscolariser ses enfants
  4. Partir en Digital Nomad avec chéri alors que c’est “l’heure de faire des enfants”
  5. Kiffer aller bosser quand on est maman
  6. Devenir mère au foyer et aimer ça
  7. Ne pas vouloir d’enfants
  8. Ne pas vouloir de CDI
  9. Ne pas vouloir être propriétaire
  10. Avoir un Bac+5 et prendre un congé parental de 2 ans
  1. Faire pipi sous la douche
  2. Être maman et vouloir s’épanouir professionnellement
  3. Les sorties en boîte entre copines quand on a des enfants
  4. Tremper son pain dans le Ketchup
  5. Aimer se pomponner tous les jours
  6. S’aimer au naturel et ne jamais se maquiller
  7. Vivre une grossesse solo
  8. Prendre des anti-dépresseurs
  9. Mettre du beurre sous son Nutella
  10. Garder ses poils
  1. Demander son mec en mariage
  2. Travailler à temps partiel sans avoir d’enfants
  3. Tremper son brie dans le café au petit déj
  4. Faire du cododo jusqu’à pas d’âge
  5. L’allaitement non écourté
  6. Aller au bout de son congé maladie pour prendre soin de sa santé mentale
  7. Démissionner d’un super job avec lequel tu n’es pas en phase
  8. Vouloir posséder des thunes et être à l’aise financièrement
  9. Déménager dans une maison plus petite
  10. Sauver les escargots quand il pleut
  1. Devenir mère célibataire
  2. Enfanter à domicile
  3. Ne pas avoir d’ambition
  4. Changer d’avis sans arrêt
  5. Ne pas vouloir s’enraciner quelque part
  6. Prendre une femme de ménage quand on vit seule
  7. Aimer ses cheveux blancs au naturel
  8. Laisser les araignées chez soi pour qu’elles vivent leur meilleure vie

Si jamais il y a des choses parmi cette liste que tu fais sans vraiment l’assumer, c’est le moment de lâcher le poids de la culpabilité et d’embrasser cette facette de toi ! Je serais aussi curieuse de recevoir d’autres idées en commentaire, si tu en as.

Dans tous les cas, j’espère que cet article t’as plu et t’auras aidé à concevoir ta propre vision du bonheur, sans culpabilité !

Partager, c'est soutenir !

Leave a Reply