Bonheur

6 façons de cultiver le bonheur et comment trouver le sens de sa vie (Ikigai)

Dans un monde ultra-connecté, où il est tellement facile de se faire influencer par le monde extérieur, comment savoir ce que l’on veut VRAIMENT, quelles sont nos véritables valeurs, nos véritables priorités?

Comment savoir qui on est VRAIMENT?

Même si à mon sens, cet accès aux connaissances et à l’inspiration est une véritable richesse, il est parfois difficile de se défaire des « il faudrait que », « c’est vrai que ce serait mieux », »il paraît qu’il faudrait… »

C’est vrai que l’on voudrait bien faire, « faire au mieux », alors on s’engage sur des voies sans réelle conviction. Et si, au lieu d’écouter les tendances et la société, on s’écoutait, soi ?
Il n’y a pas de mal à se faire influencer positivement (je suis moi-même une grande influencée !) mais il faut se laisser influencer lorsque les choses raisonnent en nous.

6 façons de cultiver le bonheur et comment partir à la quête de son véritable soi

Savoir ce qui raisonne en nous, c’est apprendre à écouter les réactions de son corps. Quelque chose qui nous tient à cœur, est quelque chose qui va faire battre ce cœur plus fort, ou qui va étreindre nos entrailles d’une douce chaleur.

Qu’est-ce qui nous fait nous sentir vivant ? Qu’est-ce qui nous remplit d’un sentiment de fierté ? Qu’est-ce qui vous donne une raison de vous lever le matin avec plaisir ? Qu’est-ce que vous pouvez partager avec enthousiasme avec les autres, le Monde ? …
Abandonnons la quête de la perfection, poursuivons notre propre chemin, loin de ce que nous dicte de la société, les autres, les « il faudrait », « je dois ».

Le principe de l’Ikigai, l’art du bonheur à la japonaise, c’est partir à la découverte de son « soi ». Vraiment. C’est se poser les bonnes questions afin de trouver sa véritable vocation.
Plus qu’un but dans la vie, il s’agit de trouver ce qui donne un sens à sa vie.

J’ai écouté ce livre sur Audible et j’ai trouvé que l’écoute était une immense plu-value dans cet ouvrage. La voix de la femme qui lit pour nous le contenu est si douce et apaisante.
J’ai vraiment vécu ça comme une longue méditation guidée, un voyage en douceur au creux de soi. Le Livre de l’Ikigai est un livre profondément déculpabilisant, inspirant et relaxant.
Il prône un art de vivre, l’art d’être heureux en toute simplicité.

6 façons de cultiver le bonheur et comment partir à la quête de son véritable soi

Tant de richesse et de choses à tirer de cet ouvrage! Si son écoute vous tente, je vous conseille de vous munir d’un carnet et d’un stylo, ou d’un ordinateur pour prendre des notes (sans Internet, c’est mieux d’être focalisé uniquement sur l’écoute)
Tout le long de l’ouvrage, des questions nous sont posées, des questions pour apprendre à réellement se connaître, à réellement savoir ce que l’on veut.
Le but, est de pouvoir remplir le graphique de l’Ikigai avec facilité à la fin.
Car si ce graphique a du sens au premier coup d’oeil, en pratique il est difficile à remplir. Mais après avoir suivi les directives et répondu aux questions posées par l’auteure, tout devient fluide. Je vous mets le graphique à la fin.
Je vous laisse découvrir les questions directement dans l’ouvrage, je me contenterais de retranscrire les grandes valeurs dégagées par ce livre :

1 – Prendre soin de soi

Trop trop trop souvent négligé, parce qu’on peut avoir tendance à favoriser les autres, à penser ne pas avoir suffisamment « mérité » de temps pour prendre soin de soi, c’est pourtant indispensable… Je sais, c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité, je suis très mauvaise élève. Mais j’y travaille !
Prendre soin de soi peut se faire de tellement de manière… Une alimentation saine, une activité sportive, de la méditation, des lectures inspirantes, tout ce qui peut chouchouter son corps et son esprit, en somme.

2 – Eviter le piège du stress

Pas facile, celle-là ! Mais vivre dans un état de stress est incompatible avec le bonheur. Cela détruit le corps et l’esprit, et peut avoir de lourdes conséquences sur la durée.
On éviter le piège du stress notamment en prenant soin de soi ! Alors double raison pour s’y atteler !

3 – Pratiquer la gratitude

Je crois qu’il n’y a rien de plus « simple et efficace » que de pratiquer la gratitude. On n’a besoin de rien. Juste de penser à la fin de la journée à ce qui nous rend reconnaissant.
J’utilise depuis quelques semaines le Five Minute Journal* qui m’a rendue plus assidue dans cette pratique. Je vous le recommande chaudement !

4 – Ecouter son cœur

Nous avons trop tendance à ignorer ou évincer ses messages. C’est lui qui nous montre le chemin, notre chemin.

5 – La valeur des petites choses

Cela rejoint la gratitude, mais reconnaître la valeur des petites choses, simples et pourtant grâce auxquelles on se sent davantage heureux rend le bonheur à la portée de tous.

6 – Rester curieux

Même si on trouve notre vocation aujourd’hui, rien n’empêche de continuer d’évoluer et de changer de vocation plus tard. Rester curieux, alerte, ouvert aux nouvelles choses,
à l’apprentissage, et accepter de remettre en question ce que l’on croyait acquis est un bon moyen de rester dans le « mouvement », d’avancer vers ce qui nous semble être la bonne direction.

6 façons de cultiver le bonheur et comment partir à la quête de son véritable soi

Quelques questions à se poser pour tenter de trouver son Ikigai (mais je vous recommande vivement l’écoute de ce livre pour réussir pleinement à remplir le graphique) :

1 – Qu’est-ce que vous aimez ? Quels sont les choses que vous aimez faire dans la vie ? Qu’est-ce qui vous donne l’envie de vous lever le matin ? Qu’est-ce qui vous motive, même quand vous n’avez envie de rien d’autre ?

2 – Quel est votre talent ? Si le mot talent vous fait « peur » (syndrôme de l’imposteur, bonjouuuur), demandez-vous dans quoi vous vous sentez à l’aise ? Dans quel type d’activité n’avez-vous pas vraiment d’effort à faire pour réussir ? Dans quel type de situation recevez-vous régulièrement des compliments ?

3 – Quelle cause défendez-vous ? Vous sentez vous liée à l’environnement, aux animaux, aux enfants, aux autres femmes ? Quelles sont les injustices qui vous rendent tristes et vous donnent envie de réagir ? Dans quelles associations êtes-vous engagée ou aimeriez-vous être engagée ?

4 – Que pouvez-vous apporter aux autres ? Quel talent mettez-vous ou aimeriez-vous mettre à la disposition des autres ? Pour quel type d’actions sont-ils prêts à vous payer ?

Trouver son Ikigai

Connaissez-vous l’Ikigai ? Avez-vous déjà trouvé votre vocation ? Votre « mission » dans ce Monde ? Qu’est-ce qui vous rend vivant, vous donne envie de vous lever le matin ?
Partagez tout ça en commentaire, en avant les rêves ! <3

Cet article a été rédigé en collaboration avec Audible. Le choix de l’ouvrage et tous les propos tenus dans ce billet sont les miens, merci de votre soutien !
* Lien affilié. Cela n’affecte en aucun cas mon jugement et je possède et utilise réellement le produit. Merci de votre soutien !
Partages

À propos

Mompreneur fascinée par le développement personnel, l'organisation quotidienne et la parentalité positive. Ayant tendance à voir de la magie (et des scènes apocalyptiques) partout ! J'ai fait de ce blog mon métier, merci de me lire !

4 petits mots on “6 façons de cultiver le bonheur et comment trouver le sens de sa vie (Ikigai)

  1. merci pour ce partage. étant a une « etape » de ma vie je pense que cette ressource pourra m aider à me recentrer er a me (re)trouver .. la methode est intéressante aussi en lecture audio façon meditation ce sera vraiment a tester de cette facon la pour ma part

  2. Alexandrine

    Merci, pour cette article. Je pense me laisser tenter par la lecture de ce livre ou sa version audible (que j’utilise volontier dans la voiture).
    Je pense que cela pourra me faire beaucoup de bien.
    Merci

  3. J’espère que ce que je vais dire ne sera pas mal pris, mais je suis déçue de ce qui est publié ici depuis quelques mois. Je trouve que le contenu tourne en rond. Après, c’est peut-être parce que je connais trop bien ta marque de fabrique, ta patte. Mais je n’ai plus autant de plaisir qu’avant à venir voir. Je sais que ce genre de commentaire n’est pas du tout agréable à recevoir, J’ai moi-même un site et je n’aimerais pas qu’on dise ça. Cependant, je ne suis pas mal intentionnée et je me dis que peut-être, ça te motivera pour te diversifier un peu plus ou bien j’ai tort et on s’en fout ! ^^

    • Hello ! Au contraire, merci de ton commentaire 🙂 Saurais-tu me donner des thématiques / sujets qui pourraient t’intéresser davantage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *