5 astuces pour réduire sa charge mentale (+ un challenge à relever)

Hello, hello,

Cela fait des mois que je me dis que je dois lancer ce challenge auquel je pense depuis un moment. Réduire la charge mentale (la mienne et celle des autres) est devenu mon combat depuis que je suis devenue maman il y a 3 ans. Ce poids de toutes ces choses auxquelles on pense constamment, le fait d’être sur tous les fronts, de jongler entre ses différents rôles (maman, maison, enfants, travail…) peut être très vite submergeant, stressant et peut jusqu’à rendre dépressif.

C’est en étant confrontée à ma propre charge mentale que j’ai commencé à me passionner pour la création d’outils visant à réduire cette charge mentale. Parce qu’on ne peut pas tout garder dans le cerveau : dans notre tête, ça se mélange, c’est difficile de ranger ça par ordre de priorité et d’importance… Et surtout, ça parait toujours plus compliqué à gérer tant qu’on n’a pas vidé et trié ses pensées.

Vous pourrez rejoindre le challenge que j’ai créé pour vous à la fin de ce billet, mais je voulais avant ça vous donner quelques astuces en vrac, quelques idées pour réduire cette charge mentale avec quelques principes de base :

1 – Apprendre à dire « non » aux autres et « oui » à soi.

Il est possible, avec la pratique, d’apprendre à dire poliment « non » aux autres, de cesser de vouloir faire plaisir à tout le monde en s’engageant dans toujours plus de tâches et de choses à faire. Arrêter de vouloir faire plaisir à tout le monde est quelque chose dont j’ai eu du mal à me débarrasser, j’avais l’impression de ne « servir à rien » si je ne rendais pas constamment service à quelqu’un. Hors, dans l’histoire, je m’oubliais…. et au bout d’un moment, j’ai fatalement fini par craquer.

Il est primordial pour son bien-être et son bonheur à long terme de commencer à dire « non ». Si ce qu’on vous demande ou propose ne vous fait pas réellement VIBRER, si vous n’êtes pas super excités à l’idée de faire cette tâche, alors déclinez. Poliment, en expliquant que vous vous êtes déjà engagé sur plusieurs projets, plusieurs collaborations, plusieurs choses et que cela risque de faire trop.

Si c’est votre patron qui vous demande du boulot en plus, pas prévu (par vos fonctions ou par ce qui avait été convenu à la base), il faut tenter de lui faire comprendre que pour être réellement efficace sur la mission qui a été confiée en amont, vous ne pouvez pas accepter d’extras. Evidemment, ce n’est pas toujours possible de refuser, mais il faut essayer. Dire « oui » à tout le monde est une garantie d’être submergé, de ne plus avoir de temps pour vous et de finir par craquer (voire en burn-out).

[Tweet «  »Il est primordial pour son bien-être et son bonheur à long terme d’apprendre à dire « non » » »]

Astuces pour réduire sa charge mentale

2 – Abandonner le multi-tâches

Sauf si c’est conduire et écouter un livre audio inspirant. Ou faire du sport et écouter Audible. Bref, pas de multi-tâches sauf si c’est pour écouter un livre ahaha ! Blague à part, plus on se focalise sur une tâche à la fois, plus on est efficace et moins dispersé. On avance mieux, on y voit plus clair… c’est que du bonus ! Par ailleurs, oublier le multi-tasking pour se consacrer à chaque chose pleinement est également bénéfique avec les enfants qui ont besoin de (minimum) 10 minutes de qualité, où le parent est à 100% dispo dans sa tête pour lui, par jour. Privilégier les créneaux courts mais intenses, plutôt que longs et éparpillés est bénéfique dans tous les domaines..

3 – Apprendre à demander de l’aide et à déléguer.

Pas facile non plus, hein ! J’ai longtemps voulu tout faire par moi-même. Tout gérer seule parait plus facile, parce que cela nous permet d’avoir un certain contrôle sur les choses. Cela permet de ne pas être déçu si la personne sur qui on comptait nous fait faux bond ou n’arrive pas à remplir sa mission correctement. Mais cela ne peut pas fonctionner sur du long terme. On ne peut pas tout contrôler et tout faire seul sans en subir les conséquences physiques et / ou morales. Apprendre à demander de l’aide et à déléguer est primordial pour l’équilibre, pour l’esprit, pour le corps aussi.

Parfois c’est difficile d’exprimer à haute voix ce qui nous semble être une évidence pour nous, alors on s’agace de voir que l’autre n’a pas fait ce qu’on attendait de lui. On oublie que ce qui est évident pour nous ne l’est pas forcément pour les autres. Alors on communique, on exprime ses besoins et on met en place des choses de façon claires (écrites / en images / dans un tableau, etc) pour que tout le monde s’en souvienne. Commencez petit si c’est quelque chose qui vous angoisse, comme par exemple confier à ses enfants une tâche ménagère simple (débarrasser leur table à l’aide d’un plateau ? ou s’ils sont plus petits les faire débarrasser leur verre ? les faire ranger – façon jeu – à chaque fois qu’un jeu est terminé ? il y a plein de possibilités !)

[Tweet «  »Demander de l’aide et / ou déléguer est une condition indispensable à son bien-être à long terme » »]

6 astuces pour réduire sa charge mentale

4 – Abandonner l’idée de perfection et prioriser

Je suis désolée mais ce n’est pas une astuce « optionnelle » ! Vous ne pouvez réduire votre charge mentale si vous courez après la perfection. Il est absolument vital pour tout le monde (que ce soit votre partenaire, vos enfants, vos collègues et surtout pour VOUS) d’abandonner l’idée d’être parfait(e). C’est perdu d’avance ! La perfection est impossible à atteindre et surtout, vous risquez de transmettre ce but impossible à vos enfants, qui ne pourront s’épanouir non plus s’ils poursuivre cette mission impossible (vous avez imaginé Tom Cruise, là ? moi aussi ahah). La perfection n’existe pas, seule les meilleures intentions comptent. Le mieux est de prioriser, déterminer ce qui est essentiel et lâcher prise sur le reste. Rester bienveillant avec soi-même et faire de son mieux chaque jour. Voilà un vrai but atteignable !

[Tweet «  »Laissons tomber la perfection, place à la bienveillance ! » »]

5 – Prendre du temps pour soi

Et sans culpabiliser, s’il vous plaît ! Il vous suffit de prendre 10 à 20 minutes par jour pour vous pour sentir d’immenses bénéfices sur votre stress. Cette énergie positive qui émane de vous impacte sur TOUTE la famille, ainsi que sur vos collègues et ou votre travail de solopreneur. On a tendance à faire passer ce « moment pour soi » en dernier… moi j’ai désormais un calendrier « Me Time » dans Google Agenda et je m’efforce de caler un créneau par jour. C’est en écoutant le livre « Mange, Prie, Aime » que j’ai décidé de m’y tenir vraiment.

+Bonus : Apprendre à faire confiance au papa / au conjoint / à un proche

Non le papa / conjoint / grand-parent (…) ne fera probablement pas les choses de la façon espérée. Mais il faut le respecter ! Les laisser faire à leur manière est une preuve de confiance et de lâcher prise. Il n’y a pas UNE SEULE façon de bien faire les choses. 🙂

7 jours pour réduire sa charge mentale, le challenge !

J’ai concocté un challenge de 7 jours, qui fonctionne comme suit :

Chaque jour pendant 7 jours, vous recevez un email avec des instructions à suivre. Suivez ces instructions à la lettre et vous ressentirez d’immenses bénéfices au bout de ces 7 jours !
Ce challenge est accessible immédiatement, vous pouvez vous vous inscrire ici.

—–

Et vous ? Quelles sont vos astuces pour réduire votre charge mentale ?

Partager, c'est soutenir !
Rangé dans Challenge Charge mentale

À propos

Je suis Elodie, maman en garde alternée de deux petits bouts et Coach Sérénité. Après 30 années à me faire passer en dernier, j'ai ressenti le besoin urgent de me reconnecter à moi-même et c'est ce que je veux transmettre à mon tour. Je veux apporter de la sérénité et de la clarté dans la vie des femmes, les accompagner avec bienveillance vers un quotidien serein et aligné où elles ont du temps de qualité pour elles et la confiance nécessaire pour réaliser les projets qui les font vibrer.

0 petit mot on “5 astuces pour réduire sa charge mentale (+ un challenge à relever)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *