Motivation

Entrepreneur : Faire face à la démotivation

Si vous êtes entrepreneur ou freelance et qu'il vous arrive de douter de vos capacités et / ou de perdre la motivation, ce billet pourrait vous aider !

Je compare souvent la vie d’indépendant à des montagnes russes. Un coup on se sent capable de décrocher la lune, le lendemain on doute de tout. 

Pourtant pratiquement rien n’a changé d’un jour à l’autre, si ce n’est le fil de nos pensées. On est peut-être absorbé par un paiement qui se fait désespérément attendre, ou par un projet qui peine à avancer. C’est peut-être parce que le chiffre d’affaires se fait timide, ou bien parce qu’on se sent un peu seul.

Douter

Travailler à son compte de chez soi est une merveilleuse chance, mais ce n’est pas tout rose. Il faut réussir à rester concentré, productif, ne pas perdre ses objectifs de vue, même quand le doute s’installe.

Avoir des doutes quand on travaille à son compte me paraît tout à fait naturel. Se remettre en question est même plutôt bon (dans tous les domaines), le problème c’est que parfois on se remet TROP en question et qu’on en vient à douter d’absolument tout.

Alors parfois, le doute nous fait tomber. Faut-il lutter ? Pas nécessairement.

La vie d'indépendant n'est pas toute rose quand le doute s'installe

Tomber

Si on sent qu’un petit thé ou une petite marche au soleil suffit à nous rebooster, banco ! Si malgré nos tentatives de retrouver la pêche on se sent toujours vide, alors il ne faut pas forcer.

S’énerver, paniquer, disjoncter ne réglera pas le problème, alors autant s’accorder du temps pour soi, prendre du recul et souffler.

Quand cela m’arrive, je me laisse tout doucement couler jusqu’à ce que la motivation revienne.

La vie d'indépendant n'est pas toute rose quand le doute s'installe

Prendre le temps

Parfois il suffit d’une journée « off » pour se remettre sur pieds, parfois plus. N’imposons pas de deadline trop sévère, prenons le temps de poser les choses.

Quand j’ai besoin d’un break, je prévois une journée (ou plus) où je pratique de manière plus assidue ma routine bonheur, je lis, j’écris, je médite et je fais toutes ces petites choses à la maison que je me promets quotidiennement de faire sans jamais vraiment m’y mettre.

Même si s’arrêter de travailler pour un indépendant paraît trop risqué, il sera bien souvent beaucoup plus efficace et éclairé après une pause. 

Notre maison n’est pas en train de prendre feu, on a aussi le droit de ralentir le rythme, de faire des choses qu’on ne prend jamais le temps de faire.

Laissons-nous le temps, le déclic est en nous ! <3

La vie d'indépendant n'est pas toute rose quand le doute s'installe

Faire le point

Peut-être est-il temps de faire le point et de se demander ce qui nous démotive dans notre quotidien de freelance. Y a-t-il des tâches qui nous rebutent plus que d’autres ? Ne pouvons-nous pas diminuer la fréquence ou la durée de ces tâches ? N’est-ce pas le moment de revoir nos priorités, de laisser place à plus de créativité et d’arrêter de comparer notre travail à celui des autres ?

C’est le moment idéal pour prendre du recul, se demander ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et ajuster notre planning et notre liste de tâches en fonction. Chaque phase de démotivation est l’occasion, en lâchant prise, de décrocher, prendre du recul et d’avoir de nouvelles idées.

Si vous êtes entrepreneur ou freelance et qu'il vous arrive de douter de vos capacités et / ou de perdre la motivation, ce billet pourrait vous aider !
Partages

11 petits mots on “Entrepreneur : Faire face à la démotivation

  1. Je devrais certainement écrire ta phrase un peu partout sur mon bureau : « ton appart ne va pas prendre feu, relax ». C’est pas tant dans mes missions que je suis speed, mais dans la vie en général, il faut que les projets avancent. S’ils stagnent, j’ai l’impression d’être nulle dans les jours down ^^’

    Bref, ça fait toujours du bien de lire tes mots ce matin !

  2. Il y a quelques semaines j’étais à fond et depuis quelques jours impossible de bosser j’ai entrepris de réaménager mon appartement, j’ai commencé à bouger tous les meubles… et aujourd’hui j’ai préparé plusieurs articles sur mon blog!

    • Elodie Legale

      Oh yeah !! Je suis persuadée que cela joue énormément (le rangement, aménagement, etc) ! Je suis contente de savoir que tu as retrouvé ta productivité !

  3. Il est génial et authentique ce billet, merci du partage !

  4. Ton billet resonne fortement en moi car je suis en ce moment en pause avec mon blog et mes projets. Je suis atteinte d’une maladie complexe donc je vis le truc au rythne de la maladie mais avant tout et surtout à l’écoute des mes besoins et de mon corps. Ce matin yoga et cet après midi repos 🙂

    • Elodie Legale

      Hello Aurore et merci pour ton petit mot ! Je comprends bien ce que tu traverses, cela m’arrivait souvent avant ! Un peu moins aujourd’hui ^^’
      Effectivement le principal est de commencer par prendre soin de soi, de son esprit et surtout de son ESTIME, avant de vouloir reprendre <3
      Bon courage !

  5. Je tombe sur ton article quelques jours seulement après avoir décidé de quitter mon emploi pour me lancer dans l’auto-entreprenariat car ma jeune vie de salariée ne me convient déjà plus. Le 1er avril, je n’aurai officiellement plus de travail (tu parles d’un poisson d’avril !), et je me sens aussi libérée que paniquée à l’idée que ça ne fonctionne pas. Pourtant j’ai le sentiment d’avoir fait le bon choix et j’ai hâte de commencer cette nouvelle vie !

    • Elodie Legale

      Oh Célia, bravo tu peux être fière d’être sortie de ta zone de confort pour reprendre ta vie en main !! Je te souhaite plein de courage et de réussite dans ce nouveau projet !!

  6. J’aurais bien voulu lire cet article en janvier ! La démotivation était vraiment installée, et pourtant je n’en ai pas profité pour faire autre chose, en acceptant que je n’étais pas à même de travailler.
    Heureusement ça va mieux depuis !

  7. Pingback: Les 10 blogs qui nous inspirent pour changer de vie - La Famille Durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *