4 étapes vers une cuisine minimaliste

4 étapes vers une cuisine minimaliste

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que je cherche à gagner en sérénité dans mon quotidien.

Je cherche à simplifier les choses afin de gagner du temps et du stress. J’ai donc trouvé mon chemin naturellement vers le minimalisme, vers lequel je tends de plus en plus.

Outre le fait de m’avoir donné la passion du tri (et des effets suite à ce tri !), le minimalisme me permet de me poser des questions face à la consommation et aux objets que je souhaite avoir dans mon foyer.

Objectif : Simple et fonctionnel

Le but pour moi étant de minimiser mes possessions afin de :

– Gagner en espace
– Gagner en sérénité
– Gagner du temps en rangement

4 étapes vers une cuisine minimaliste

La cuisine est typiquement un endroit qui regorge d’ustensiles inutiles. De gadgets pratiques qu’on utilise deux fois par an, de choses dont on ne sait pas se servir ou qu’on garde “au cas où on a envie de faire quelque chose de sophistiqué”.

Le but d’une cuisine minimaliste est d’être fonctionnelle, avec le strict nécessaire. Un peu comme quand vous louez une petite maison de vacances. Vous avez le minimum vital, et ça simplifie pas mal de choses.

Il faut aussi garder en tête que l’indispensable chez l’un n’est pas forcément l’indispensable chez l’autre. Chacun sa façon de cuisiner, aussi !

Ne garder que l’essentiel

La “norme” de ce qu’il est idéal de garder varie dans chaque foyer, cela dépend évidemment du nombre de personnes vivant sous votre toit mais aussi de vos habitudes (culinaires, réceptions…)

1 – Réduire la quantité de vaisselle

Est-ce vraiment indispensable d’avoir un set pour 12 personnes à la maison quand on est 4 au quotidien ? En réalité, moins on a de vaisselle et d’ustensiles, plus il est facile de ranger, naturel de faire la vaisselle au fur et à mesure … et surtout, quand toute la vaisselle est propre, il est facile de la stocker.

Il est inutile d’avoir 36 mugs par exemple (même s’il est tellement facile de les collectionner, parce que c’est quand même COOL un mug !) J’ai appris petit à petit à me séparer des mugs qui avaient le moins de valeur sentimentale, ou simplement qui ne me procuraient aucune joie (oui, certains mugs me procurent de la joie).

Pareil pour les couverts, ne gardons que ceux qui nous plaisent, pas besoin d’une trop grande quantité, sauf si vous recevez très souvent.

4 étapes vers une cuisine minimaliste

2 – Réduire la quantité d’appareils

On peut aussi passer en revue les ustensiles qu’on n’utilise jamais (ou très très peu), comme ce pèle-pomme à manivelle, ces emporte-pièces de tailles différentes dont on n’a pas l’utilité, cet appareil à mini-crêpes qui ne sert qu’une fois par an…

On peut choisir d’opter pour un appareil multi-fonctions plutôt que plusieurs appareils.
On peut choisir de se passer d’une bouilloire (je garde la mienne parce qu’elle est juste trop jolie :D) et faire chauffer son eau dans une casserole couverte, c’est aussi rapide.
On peut même choisir de se passer de son micro-ondes et de se rabattre sur les poêles, casseroles et le four.

Par exemple, chez moi, je n’ai ni appareil à fondue, ni appareil à raclette. Alors que quand on me connait on sait que je vis principalement pour ça ahaha ! Non seulement cela prend de la place, en plus si j’ai ce genre d’appareils je risque de proposer une raclette toutes les semaines pendant toute l’année, et enfin je trouve ça chouette de faire ça entre amis (donc on emprunte les appareils à nos invités). On pourrait très bien se faire prêter ça par un voisin (mais j’aime pas trop trop parler aux gens xD) ou le louer sur un site de voisinage comme Allo Voisins aussi.
Bon après on est d’accord, si personne ne possède plus ce type d’appareils chez soi, la raclette va se perdre, ce qui serait clairement la fin de mon monde.

Tout ça pour dire qu’on peut choisir avec soin les ustensiles de notre cuisine, pour qu’elle ne soit pas trop encombrée, avoir moins de choses et de meilleure qualité, pour une meilleure qualité de vie aussi.

3 – Privilégier le matériel de qualité

C’est également choisir du matériel de qualité. Evidemment c’est un budget plus conséquent donc on ne peut pas tout changer du jour au lendemain, mais de mon côté la démarche est là. Il existe plusieurs sites proposant des équipements de qualité, comme CuisineEtCocotte, où j’ai récemment eu l’occasion de remplacer trois objets de ma cuisine pour aller dans ce sens.

Ma cafetière*

C’est clairement une question de goût, mais j’ai troqué ma cafetière filtre électrique pour une cafetière à pistons. Je trouve cela beaucoup plus pratique, car non électrique, et beaucoup plus écologique car pas de filtres (même si j’étais passée aux filtres en lin pour éviter le jetable).

Et le comble, c’est que j’apprécie énormément ce type de café un peu “slow”, qu’on prend le temps de faire. Cela me convient parfaitement !

4 étapes vers une cuisine minimaliste

Ma Marmite*

J’ai enfin pu changer ma marmite, qui était un truc déniché chez Tang Frères pour 3 francs 6 sous, dans un espèce d’aluminium qui ne donne pas confiance. A chaque fois que je m’en servais je me disais “je vais chopper un cancer avec ça” ahah ! Bref, enfin, une version inox, plus lourde, certes, mais de bien meilleure qualité.

4 étapes vers une cuisine minimaliste

Ma passoire*

C’est un basique et pourtant je n’ai jamais été satisfaite de mes passoires ahah ! J’ai essayé bien des modèles et cela finissait toujours par s’abîmer ou se trouer. Je suis donc passée à la passoire traditionnelle (celle que j’avais chez mes parents, quoi !), Increvable (et jolie).

4 étapes vers une cuisine minimaliste

4 – Trouver des alternatives au plastique

Aller vers une cuisine minimaliste, c’est aussi se séparer (petit à petit ou d’un coup si votre budget vous le permet) du plastique (mauvais pour la santé et pour la planète) et privilégier le verre, le bambou, l’inox… J’ai déjà remplacé mes tupperwares en plastique par des tupperwares en verre**, arrêté d’acheter des pailles depuis longtemps et je me suis procurée une belle paille en inox pour mon fils à la place…et j’envisage de remplacer les deux assiettes d’enfants que j’ai en plastiques (j’en ai deux, elles sont jolies mais déjà tellement abîmées) par des assiettes en bambou.

Ma cuisine ne sera peut-être jamais 100% minimaliste et encore moins 100% zéro déchet, mais chaque petit geste compte. Non seulement c’est un geste pour la planète, mais c’est également un geste pour notre bien-être. Y aller petit à petit, dès qu’on le sent, est la meilleure façon de créer des changements durables.

4 étapes vers une cuisine minimaliste

Dites-moi en commentaire, quels sont les ustensiles dont vous pourriez vous passer en cuisine ?

* Produits offerts.
** Lien affilié.

Rangé dans Minimalisme

À propos

Mompreneur fascinée par le développement personnel, l'organisation quotidienne et la parentalité positive. Ayant tendance à voir de la magie (et des scènes apocalyptiques) partout ! J'ai fait de ce blog mon métier, merci de me lire !

5 petits mots on “4 étapes vers une cuisine minimaliste

  1. Non mais t’es ouf! Le pele pomme à manivelle c’est la vie!! Bon ok, le mien est joli, offert par ma maman et mon fils mange one Apple a day… (Et le docteur on le voit quand même alors c’est pourri ce dicton!)

    Bref ton article me parle beaucoup car nous sommes en plein changement de notre intérieur avec mon mari et aujourd’hui on s’est posé pour attaquer la cuisine! Résultat 11 tasses à donner, un robot ménager aussi (on a le Thermomix donc carrément par l’utilité d’un autre robot!) Et c’est pas fini!!

    Et pour accompagner cela, on est parti dur les changements d’habitudes alimentaires et donc ce soir notre 1er ketchup home made est en train de refroidir 🙂

  2. Hooo mais j’ai tellement de truc à trier !! J’ai effectivement 50 mug, 10 casseroles et 12 assiettes etc j’ai compris je vais faire un carton spécial invité

  3. Coucou toi ! Tu m’as demandé ce qui d’après moi, méritait d’être modifié suite à mon message disant que je ne m’y retrouvais plus sur ton site. Et j’ai mis du temps à mettre le doigt sur la réponse. Je ne sais pas vraiment ce que je voudrais « voir » en plus sur ton site. En revanche, je me suis fait la réflexion que ton site ou tes articles étaient « trop lisses ». Je m’explique : dans ta ligne éditoriale, tu nous donnes beaucoup de théorie, de concepts permettant de toucher à une perfection dans l’organisation, le minimalisme, la vie de maman combinée à la vie d’entrepreneure. Et c’est très bien MAIS, je pense que ça manque d’anecdotes, de récits touchant à tes échecs, aux choses que tu n’arrives pas encore à mettre en place. A mon sens, mais ça n’engage que moi, ça manque de pratique et de récits de ton expérience. Car sinon, on ne s’attache qu’à une théorie parfaite et mise dans si jolie emballage que tout paraît accessible, mais ça rendrait plus humains toutes tes théories et tes produits, si on allait plus souvent de l’autre côté de la scène, dans les coulisses, avec les doutes, les peurs, et les ratés du comédien. Tu vois ce que je veux dire ?

    A très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *