3 étapes pour mieux définir ses priorités ✨(+ 1 astuce bonus)

Le choix des priorités est essentiel pour la sérénité. Si on priorise mal, on se submerge de choses, on entre dans un tourbillon infernal où on a l’impression qu’on a une montagne de choses à réaliser, qu’on n’a pas assez de temps dans une journée, et qu’on ne va JAMAIS s’en sortir. En réalité, c’est une question de priorités. C’est d’ailleurs une thématique indispensable que l’on traite en coaching.

Quand on se sent perdu dans le choix de ses priorités, qu’on a l’impression qu’on n’a pas les bonnes ou qu’on met tout au même niveau et qu’on est submergé, la première chose est de pfiouuuuuuuuuu respirer un grand coup, et de faire un pas en arrière – métaphoriquement, hein, ne te mets pas à faire un moonwalk, quoique ça peut être fun.

Déjà, avant de réfléchir à nos priorités, on peut commencer par faire une liste – la plus exhaustive possible – de tout ce qu’on doit / veut faire dans un laps de temps assez court. Puis appliquer ces 3 étapes :

1 – Prendre du recul

Si on veut réussir à y voir clair dans nos priorités, il faut qu’on sorte la tête du guidon pour pouvoir observer et faire un choix. Et pour ça, il faut que l’on s’accorde du temps de qualité pour soi. Cela peut être déguster une boisson chaude au calme, lire, écrire ses pensées dans un carnet ou aller faire une longue promenade, le tout est de se déconnecter un peu du quotidien et des écrans. Une fois qu’on a mis un peu le brouhaha de notre charge mentale sur pause, on peut commencer à faire le point.

2 – Faire le point et se reconnecter à ce qui compte vraiment

Pour définir ce qui nous est vraiment prioritaire – et j’insiste sur le “nous est prioritaire” car on ne cherche pas à répondre aux priorités selon “les autres” mais bien selon soi-même. Il faut donc avoir déjà conscience que nous n’avons pas tous les mêmes priorités et c’est tant mieux ! Mais comment savoir quelles sont les priorités avec lesquelles on se sent aligné ? Il faut se reconnecter à ce qui compte pour nous. Qu’est-ce qui nous fait vibrer ? Qu’est-ce qui anime nos émotions ? Qu’est-ce qui nous fait nous sentir vivant ? De quoi avons-nous envie de nous souvenir plus tard ? Et que voulons-nous laisser comme souvenirs à nos enfants ? Qu’est-ce qui compte vraiment pour nous ? Tu l’as ? Ce sont ça, tes priorités. C’est ton vœu le plus cher, c’est ce projet qui anime tes entrailles, c’est ce rire de ton gamin qui éclate quand tu imites la vache, c’est t’éloigner de la ville si le brouhaha t’assourdis ou t’éloigner de la campagne si tu t’y ennuies à mourir. C’est ce qui te fait vibrer au fond. Le reste n’est pas vraiment important. 

3 – Faire peu, lâcher prise sur le reste

On a tendance à trop vouloir en faire, mais c’est souvent un piège. Quand on choisit de faire peu, de ne faire uniquement que ce qui est nécessaire, on libère de l’espace mental et on gagne en sérénité. Cette sérénité nous permet ensuite de mieux prioriser, de faire de meilleurs choix, etc. C’est un cercle vertueux !

C’est donc une étape cruciale et difficile que de lâcher prise pour la première fois sur les choses que l’on pense être obligé de faire, ou que l’on pense être prioritaires alors qu’elles ne le sont pas. C’est affronter une situation inconnue, une peur, des conséquences, probablement. Mais tant qu’on est aligné avec nos choix, on est inarrêtable. C’est vrai que tous les choix viennent avec leur lot d’ennuis. Aucun choix n’est dénué d’obstacles et d’effets négatifs. Mais on est plus bien armé à affronter les obstacles quand on sait pourquoi on se bat (pour rester aligné avec nos valeurs et nos priorités) plutôt que d’affronter des obstacles sans savoir pourquoi on en bave constamment. Alors oui, lâcher prise peut être plus ou moins facile, selon la teneur de nos croyances limitantes, mais c’est toujours possible. 

BONUS

On a tous en nous la capacité de bien prioriser. Mais sous le poids de la charge mentale et de la routine, on la perd, parfois.
Ce qu’on peut faire aussi, c’est s’imaginer être au pied du mur : « Je n’ai plus le temps que pour 3 tâches : lesquelles je choisis ? »

Accorde-toi le droit, le temps, et la bienveillance nécessaire.

Avoir le désir de modifier ses priorités, réaliser que ce ne sont peut-être pas les bonnes ou qu’elles ont toutes le même degré d’importance alors qu’elles ne le devraient pas est une belle prise de conscience ! Reste à suivre les étapes ci-dessus pour commencer à remettre tout ça à sa place !

Et toi ? Penses-tu avoir les bonnes priorités ? Celles qui sont alignées avec tes valeurs ? 

Partager, c'est soutenir !
Rangé dans Charge mentale

À propos

Je suis Elodie, maman en garde alternée de deux petits bouts et Coach Sérénité. Après 30 années à me faire passer en dernier, j'ai ressenti le besoin urgent de me reconnecter à moi-même et c'est ce que je veux transmettre à mon tour. Je veux apporter de la sérénité et de la clarté dans la vie des femmes, les accompagner avec bienveillance vers un quotidien serein et aligné où elles ont du temps de qualité pour elles et la confiance nécessaire pour réaliser les projets qui les font vibrer.

2 petits mots on “3 étapes pour mieux définir ses priorités ✨(+ 1 astuce bonus)

  1. Super article, il est en effet pas toujours évident de se détacher de sa routine. Merci pour tes précieux conseils.

  2. Anne-France

    Bonjour Elodie,
    Merci pour cet article encore une fois bien inspirant.
    J’arrive à penser à moi mais en même temps je ne m’autorise que très peu à faire des choses pour lesquelles j’accorde de la valeur mais pas forcément les autres. Le ménage / le rangement / le repassage par ex. vont passer en priorité, et en même temps on n’y coupe pas! Mais je m’autorise quand même de plus en plus à faire des choses pour moi, je commence tout juste à m’atteler au rangement de MES affaires (papiers, magazines, matériel pour des loisirs créatifs) pour enfin laisser la place à l’action qui va s’ensuivre.
    Et dès demain je m’offre un créneau hebdomadaire de 2h en fin de journée pour créer (avec Manon Lavoie), ça va me faire beaucoup de bien je pense 🙂
    Belle journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *