Maman entrepreneure | Les secrets pour s’organiser simplement et sereinement

J’ai déjà abordé le thème de l’organisation à plusieurs reprises. Il y a tellement de choses à dire à ce sujet. Pour les Mamans entrepreneures, c’est le nerf de la guerre. Nous en avons toutes conscience et c’est pourquoi nous nous jetons sur les derniers outils ou toutes les nouvelles bonnes pratiques qui promettent d’augmenter notre productivité. Résultat, nous sommes souvent déçues. En effet, avoir une organisation efficace n’est pas une question d’outils ou de méthodes. D’après mon expérience, il y a 2 secrets pour une organisation simple et sereine quand on est mompreneur. C’est ce que je vais vous livrer ici pour que vous puissiez enfin vous créer une planification qui fonctionne vraiment.

Appliquer le minimalisme pour simplifier son quotidien de mompreneur

S’alléger du superflu

Je travaille au quotidien avec des mamans entrepreneures et je le suis moi-même depuis 2015. J’ai donc suffisamment de recul pour m’apercevoir que l’accumulation matérielle ou mentale fait partie de la principale cause du surmenage. Tant que nous restons dans le superflu nous nous retrouvons facilement débordées. 

Alors miser sur le minimalisme demeure un excellent choix pour simplifier sa vie de mompreneur. L’adoption de ce concept supprime un grand nombre de complications. Ce n’est pas juste restreindre ses achats ou ses possessions. C’est un mode de vie et ça s’apprend.

Toutefois, le simple fait de minimiser ce que l’on possède se traduit naturellement par : 

  • un, moins de choses à chercher ;
  • deux, moins de choses à ranger ;
  • trois, moins de choses à nettoyer.

Ce qui représente un gain d’énergie, de temps et de clarté considérable.

Le minimalisme peut sembler radical pour certains. Mais il faut bien intégrer que devenir minimaliste ce n’est pas se restreindre pour manquer. C’est se limiter à l’essentiel.

Cela s’applique sur le matériel, mais aussi sur nos tâches et dans nos relations. Je ne sais pas toi, mais moi en tant qu’adulte je ne ressens plus autant qu’avant le besoin d’être entouré par beaucoup d’amis. J’ai constaté que certaines relations me coûtaient trop d’énergie. J’ai donc choisi d’entretenir des liens seulement avec des personnes bienveillantes.

Dans chaque domaine, il faut s’efforcer de faire un tri pour ne conserver que ce qui est bon pour soi. Ne plus se polluer l’esprit et prendre le chemin du moins pour le mieux.

Simplifier son quotidien

Même si tu as déjà l’impression d’avoir simplifié ta vie, prends le temps de réévaluer ta situation, car si tu es débordée, c’est qu’il y a sûrement d’autres aspects à réduire. La transition vers une attitude minimaliste doit s’opérer de manière profonde, un domaine après l’autre. Il est nécessaire d’envisager de se débarrasser du maximum de choses, de relations et d’activités superflues pour se recentrer sur son essentiel. 

L’avantage du désencombrement c’est aussi s’offrir l’occasion de réfléchir à ce qui est bon pour soi. En commençant par sélectionner les objets essentiels, tu t’entraînes à faire le tri dans tes fréquentations et tes habitudes, c’est une bonne transition. Car cela s’applique aussi sur tes outils d’organisation, si comme moi auparavant, tu accumules un agenda papier, des applications du style Notion, plus des feuilles volantes, tu apprendras qu’il existe un moyen beaucoup plus simple pour t’organiser.

Le résultat te garantira aussi bien de la clarté esthétique que de la lucidité d’esprit. Toutefois, s’initier au minimalisme peut paraître insurmontable aux premiers abords. Nous sommes tellement embarquées par nos habitudes, nos accumulations et nos réflexes émotionnels à tout vouloir garder, que l’ampleur de la tâche devient décourageante. C’est pourquoi j’ai développé, pour la Serenity Academy, une méthode précise pour commencer en douceur, mais efficacement cette session de tri. J’ai imaginé grâce aux retours de mes clientes des créneaux courts qui permettent un résultat visible dès le départ.

Incarner une maman entrepreneure bienveillante envers soi-même.

Croire au pouvoir de la bienveillance

Le deuxième secret demeure indispensable et pourtant il est rarement appliqué. Pour avancer, tu te dois d’être bienveillante envers toi-même. Ce mot n’est pas une mode. Si nous avons l’impression de l’entendre partout, c’est qu’il y a une vraie raison valable derrière. Je suis sûre qu’en tant que maman tu es sensible à l’essor de la parentalité bienveillante. L’émergence de cette éducation est issue de recherches menées par les neurosciences. Et elles prouvent que la compassion et l’indulgence aident les bébés à se développer. Pourquoi serait-ce différent pour nous ?

Es-tu pour un management agressif ? Voudrais-tu être sous les ordres d’un patron tyrannique ? Non, je ne pense pas. Alors pourquoi incarnes-tu exactement ce que tu essaies de fuir ? En étant trop exigeante envers toi-même, tu seras forcément déçue par tes résultats et l’insatisfaction va te mener à la dévalorisation qui entraînera un découragement latent.

Pour éviter cela, il faut commencer par adapter ton planning à ton énergie, mais il faut que ton état d’esprit suive cette logique. 

Par exemple, si tu t’investis dans le minimalisme, ne soit pas stricte, ne te compare pas, adapte ce levier à ta façon de vivre. Et c’est la même chose pour chaque nouvelle méthode que tu voudras tester.

Tirer profit d’être son propre patron

Ne sois plus un patron-bourreau, ne te rabaisse plus, sois le meilleur patron du monde. Celui qui te pousse vers le haut, qui t’autorise à développer ton potentiel, celui qui ne sabote pas tes rêves. N’est-ce pas l’origine de ta volonté d’entreprendre ? Devenir ton propre boss pour être libre et ne plus subir des reproches invalidants. 

Je ne te demande pas d’abandonner ta rigueur et de ne plus te challenger, mais juste de savoir préserver ton énergie et ta volonté de tes propres injonctions injustes et disproportionnées.

Je ne suis pas une coach partisane des coups de pied aux fesses. Ce n’est pas ma méthode. Bien que certaines personnes ressentent le besoin d’être secouées, moi je préfère soumettre les bonnes questions pour initier une réflexion profonde qui découlera naturellement sur un changement positif. Je suis dans l’empathie et l’encouragement. Je crois davantage en l’accompagnement en douceur qu’en l’autorité pour résoudre un blocage. Peut-être qu’un coaching musclé et déstabilisant fonctionne. Néanmoins, je pense que la bienveillance mène au même résultat, mais en meilleur état.

Pour conclure, la première clé d’une maman entrepreneur sereine dans son organisation c’est le minimalisme, se libérer et se simplifier la vie. La seconde, c’est d’être bienveillante envers soi, la douceur est un moteur. C’est un carburant, pas une récompense. Je ne veux plus voir de femmes qui s’autoflagellent et se martyrisent. Grâce à ces clés, réévalue les choses de ton quotidien. Quand on s’impose moins d’obligations, certaines deviennent même des plaisirs. Le but du programme de la Serenity Academy est de t’apprendre tout cela en détail en seulement 15 min par jour.

Partager, c'est soutenir !

1 Comment

  1. Merci pour cet article.
    J’ai encore beaucoup de choses à changer dans mon quotidien mais j’espère pouvoir trouver le bon équilibre.

Leave a Reply