Le minimalisme est un concept tendance qui vient en opposition au matérialisme induit par la société de consommation dans laquelle nous vivons. Entamer une démarche minimaliste ne veut pas pour autant dire qu’il faut se démunir de tout ce que nous possédons. Il s’agit surtout de vivre avec moins, tout en continuant en consommer, mais de façon plus réfléchie et raisonnée. Alors, quels sont les objets du quotidien dont nous pouvons aisément nous passer ? 

Les objets de décoration

On a tous tendance à accumuler des objets de décoration qui ne sont pas toujours assortis les uns aux autres et parfois plus du tout à notre goût. Sans parler des bibelots accumulés au fil des années qui n’ont aucune autre fonction que d’accumuler la poussière ou au mieux d’encombrer inutilement nos placards et tiroirs. Faire un tri dans ces objets décoratifs superflus permet de gagner en sobriété et d’alléger l’atmosphère d’une pièce trop chargée. 

Pour aller plus loin : 5 idées déco intemporelles et à décliner à l’infini pour se sentir bien chez soi

Les livres

Il n’est pas toujours facile de se séparer des livres que l’on a lus. Même si une jolie bibliothèque, bien ordonnée, peut être un bel élément de décoration, il est facile de se laisser déborder par les ouvrages accumulés au fil des lectures. Alors, comment procéder pour trier ses livres ?

Posez-vous les questions suivantes :

  • quels sont les livres que vous souhaitez relire ?
  • Quels livres voulez-vous absolument conserver dans votre bibliothèque ?

Et séparez-vous de tous les autres ! Enfin, à l’avenir réfléchissez aux solutions alternatives qui vous permettront d’acheter moins de livres :

  • les livres numériques ;
  • l’emprunt à des connaissances ;
  • adhérer à la médiathèque de son quartier ;
  • etc.

En plus de désencombrer votre lieu de vie, cela vous permettra également de faire des économies parfois non négligeables pour les grands lecteurs.

Les vêtements

Avant d’entamer une réelle démarche minimaliste en sélectionnant des pièces de sa garde-robe, la première chose à faire est de trier les vêtements que vous portez réellement de ceux qui ne voient plus la lumière du jour. Nous avons tous des vêtements trop grands, trop petits, passés de mode, abîmés, troués, que l’on garde « au cas où… ». Et bien, c’est le moment de s’en séparer pour ne garder que ceux que vous portez vraiment ! Pour celles et ceux qui souhaitent aller plus loin, vous pouvez vous inspirer du Projet 333. Il s’agit de choisir 33 pièces (vêtements et accessoires) à chaque début de saison. Les vêtements que vous ne pourrez pas porter les 3 prochains mois seront consignés dans un carton. Vous aurez ainsi une garde-robe épurée et un dressing parfaitement ordonné.

Les jouets

Entre les anniversaires, Noël et toutes les autres occasions qui nous permettent de gâter nos chers enfants, ces derniers finissent littéralement par crouler sous les jouets. Et fatalement, ils ne jouent qu’avec les mêmes puisqu’il leur est impossible d’avoir une vue d’ensemble de tout ce qu’ils possèdent ! Voici un plan d’action simple à mettre en place :

  • jeter tout ce qui est cassé ;
  • remiser tout ce qui n’est plus de leur âge ;
  • demandez-leur de désigner les jouets dont ils ne veulent plus ;
  • aménager un véritable espace qui vous évitera de vous laisser envahir de legos, voitures et autres…

Les produits dont on ne se sert plus

Nous avons tous tendance à accumuler des produits et à les oublier au fond des placards. C’est le moment de changer ça, pour deux raisons :

  • cela permet un gain de place ;
  • pour s’inscrire dans une démarche plus écologique.

Les produits ménagers

Nul besoin de multiplier les produits ménagers pour avoir une maison propre. D’autant plus que nous utilisons généralement toujours les mêmes. Pour allier minimalisme et écologie, vous pouvez privilégier des produits sains ou tout simplement préparer vous-mêmes vos produits ménagers

Les produits cosmétiques

Tout comme les produits ménagers, les produits cosmétiques ont tendance à s’accumuler dans nos placards. Entre les échantillons, les produits qui ne nous conviennent pas, les tubes presque terminés que l’on garde « au cas où », notre salle de bain est remplie de produits dont on ne servira peut-être jamais. C’est donc le moment d’entamer un grand tri, mais aussi une véritable réflexion sur les produits que l’on souhaite utiliser. Sont-ils bons pour notre corps ? Quel est leur impact écologique ? Chacun est libre d’utiliser les produits qu’il désire. Toutefois, s’inscrire dans une démarche minimaliste peut être l’occasion de consommer moins de produits cosmétiques tout en privilégiant des produits sains et de qualité.

La pharmacie

Autre chose que nous avons tendance à accumuler : les médicaments. Il est important de faire régulièrement un tri des produits de pharmacie que nous avons à notre domicile tout simplement car il peut être dangereux de conserver des médicaments périmés. Les pharmacies récupèrent les médicaments dont on souhaite se débarrasser. Pour cela, il faut :

  • identifier les médicaments : les pharmaciens ne récupèrent pas les produits cosmétiques, vétérinaires, les compléments alimentaires, les thermomètres, lunettes, radiographies…
  • Séparer les emballages en carton et notices en papier qui devront être recyclés dans les poubelles dédiées.
  • Apporter les médicaments, entamés ou non, à votre pharmacien.

Ces médicaments sont valorisés généralement à des fins énergétiques. En effet, on estime aujourd’hui que 7 000 à 8 000 foyers sont chauffés et éclairés grâce à la valorisation des médicaments tout au long de l’année.

Minimalisme dans la cuisine

La cuisine n’est pas forcément le premier endroit qui vient à l’esprit lorsque l’on se lance dans une démarche de désencombrement pour un mode de vie plus minimaliste. Pourtant, lorsqu’on y réfléchit bien, tout un tas d’ustensiles, de produits et de choses inutiles vient encombrer cet espace.

Les ustensiles de cuisine

Faire le tri de ses ustensiles de cuisine permet de mettre en évidence trois choses :

  • nous n’utilisons au quotidien qu’une infime partie des ustensiles de cuisine que nous possédons ;
  • nombre d’entre eux sont en double ;
  • nous n’utilisons une bonne partie qu’occasionnellement.

Prenez le temps de réfléchir à ce qui vous est vraiment utile et indispensable au quotidien. Avez-vous réellement besoin d’un presse-agrumes, si votre robot multifonction vous permet de réaliser vos jus de fruits ? 

La vaisselle

Idem pour la vaisselle. Réfléchir à ce dont nous nous servons au quotidien permet de réaliser que nous utilisons au final très peu de vaisselle, verres, mugs… Pourquoi stocker un service pour 24 personnes alors que vous ne recevez qu’une fois par an ? Demander plutôt à votre famille de vous prêter la vaisselle manquante au moment voulu. Vous gagnerez ainsi en espace de rangement et en temps passé à faire la vaisselle !

Les ingrédients périmés

Nous avons tous des ingrédients périmés ou que nous ne consommerons jamais au fond de nos tiroirs. Un vieux paquet de pâtes oublié depuis plusieurs mois, des épices dont la date de péremption remonte à la naissance du petit dernier… Bref, trier régulièrement votre garde-manger permet de gagner en espace et pourquoi pas de sauver quelques ingrédients d’un oubli certain.

Pour aller plus loin : 4 étapes vers une cuisine minimaliste

Désencombrement : comment se débarrasser des objets dont on ne veut plus ?

Nous l’avons plusieurs fois évoqué dans cet article, entamer une démarche minimaliste passe nécessairement par un désencombrement de son espace et demande donc de se défaire d’un certain nombre d’objets. Mais n’est-il pas possible de leur donner une seconde vie ? Comment procéder ?

Jeter

Malheureusement, nous n’aurons pas d’autre choix que de jeter un certain nombre d’objets, principalement ceux qui ne fonctionnent plus. Pensez à les recycler ! Toutefois, certaines associations récupèrent des objets cassés pour les remettre en service. N’hésitez pas à vous renseigner sur ce qui existe dans votre ville.

Donner

Donner les objets dont on ne veut plus à son entourage ou à une association permet de leur donner une seconde vie. Par exemple Emmaüs France ou Donnons récupèrent gratuitement, et dans tout l’hexagone, les objets dont vous voulez vous débarrasser.

Vendre

Aujourd’hui, il est devenu facile de vendre des objets à un particulier ou même à des professionnels. Grâce, par exemple, aux :

  • sites de petites annonces entre particuliers ;
  • sites de vente d’objets d’occasion ;
  • groupes dédiés sur les réseaux sociaux ;
  • brocantes ;
  • etc.

Minimalisme : ce qu’il faut retenir

Pour résumer, s’inscrire dans une démarche minimaliste demande de :

  • se défaire de tous les objets inutiles, cassés, obsolètes ou en double que nous possédons pour ne garder que l’essentiel ;
  • réfléchir avant d’acheter ;
  • avoir moins, mais consommer mieux ;
  • donner une seconde vie aux objets.

Cette liste d’objets dont on peut se passer doit être vue comme une base de réflexion. Si vous souhaitez entamer une démarche pour adopter un mode de vie minimaliste, pour mener une vie simple, zen, vous devez définir les objets qui sont importants pour vous, et ceux qui le sont moins. Il ne s’agit pas d’arrêter totalement de consommer, ou de culpabiliser à chaque passage en caisse. Il est normal d’avoir envie d’acheter ! L’important est d’avoir le déclic pour consommer de façon réfléchie, sur le long terme. Et encore une fois, il n’est pas interdit de se faire plaisir de temps en temps !

C’est article vous a plu ? Vous aimerez aussi :

Partager, c'est soutenir !

Ajoute un mot doux