Bien-être, Organisation

Organisation et manque de motivation : Mon plan d’urgence !

Dans la vie, parfois on se lève un matin avec l’impression que tout est possible et que la journée va être géniale, et puis il y a ceux où on préférerait bien rester au fond de son lit.

Quand ça arrive, on peut avoir tendance à s’en vouloir de casser l’organisation qui était prévue, de briser la chaîne de la productivité. Mais nous sommes des êtres humains, avec des humeurs et des émotions qui varient comme la météo au mois de mars. On a le DROIT d’avoir des jours sans.

C’est vrai, dans la théorie c’est plutôt logique, mais dans la pratique ? Quand on doit gérer rangement, ménage, courses, enfants, travail, CHAT ? Et bien on met en place le plan d’urgence pour les jours de flemme mouahahah (rire machiavélique) 😈.

Rien de mieux que d’être préparé au pire.

Organisation et manque de motivation, mon plan d'urgence

Mon plan d’urgence

Pour les jours où ça ne va pas fort, que l’idée de faire à dîner est décourageant, que d’être efficace au boulot et à la maison nous paraît être « trop », j’ai pensé un plan d’urgence.

1 – Tolérance et bienveillance

Primo, restons tolérant et bienveillant envers nous-même. Comme je le disais plus haut, on a le droit d’avoir des coups de mou, et je dirais même plus, on a BESOIN d’avoir des coups de mou. Des jours où on ralentit un peu, où on arrête d’être à fond.

2 – Prioriser et souffler

Les jours « sans » sont les jours où il va falloir être impitoyable avec nos tâches du quotidien. Ce sont les jours où on priorise plus que jamais, où ce qui peut attendre attendra demain. 

Ce sont les jours où on doit s’accorder un moment pour souffler, un moment sain, loin des écrans si possible. Je vous invite d’ailleurs à lire mon billet sur les idées pour se ressourcer quand on se sent surmené.

Organisation et manque de motivation, mon plan d'urgence

3 – Repas de survie

Si on n’a aucune envie de concocter un repas pour le dîner, il suffit de prévoir son coup !

Deux options s’offrent à nous :

1 – Un jour où on est sur-motivé, on cuisine en double un plat qu’on adore et on en congèle un. En cas de flemme ou de perte de motivation, on aura un repas tout prêt !

2 – On prévoit en faisant les courses un plat de survie. Quelque chose qu’on puisse congeler et qu’on a juste à décongeler ou mettre au four les soirs de flemme.

4 – Détente obligatoire

C’est le moment de sortir ce livre qu’on n’a pas pris le temps de terminer, de prendre un bain exceptionnellement avec de la musique (ou un livre ? la meuf qui lâche pas l’affaire avec ses livres 😂). C’est le moment d’aller marcher au calme, de s’accorder une sieste de 20 minutes ou de méditer 10 minutes. Peu importe ce qu’on choisit, on s’accorde un moment de lâcher prise !

[Tweet « Wouhou ! J’ai trouvé un plan d’urgence à exécuter en cas de flemme !! »]

5 – Ranger : Le minimum vital

N’oublions pas que de passer du temps dans un endroit en désordre accentue la dépression donc l’idéal, tout de même, est de libérer les surfaces (table, plan de travail, évier, lavabo …) et de ranger ce qui traîne. Tant pis pour votre tâche ménagère qui risque de chambouler votre organisation hebdomadaire, sauf si (comme moi 😇) ranger et nettoyer vous libère l’esprit et vous fait du bien au moral.

Et vous ? Que faites-vous en cas de flemme internationale ?

Partager, c'est soutenir !

7 Comments

  1. SWAELS

    19 mars 2017 at 22 h 27 min

    bonjour j’ai vu aussi que vs faites sur la parentalité positif si vs avez quelque conseil pr enfants 8 ans troubles de l attention et frustation accompagnés et d’agressivité manque de maturité( fait des crises de bébé cela fait 3 ans qu’il est suivipar psy mais il narrive tjs pas a de contrôler et donc MAMAN NE SAIT PLUS QUOI FAIRE et ne reste plus POSITIF si vs avez des conseils je prend car je suis prête de l’envoyé en pension je suis avoué merci d avance

  2. Elisa

    20 mars 2017 at 17 h 58 min

    J’adore !!
    Tes conseils sont vraiment chouettes ! C’est ce que j’avais besoin de lire aujourd’hui, étant dans un jour « sans » 🙂
    La bienveillance reste la clé, selon moi, pour plus de sérénité !

  3. Hélène les jolies choses de ma vie

    27 mars 2017 at 19 h 40 min

    Découverte de ton blog par ce billet qui m’a fait sourire en ce début de semaine où je ne sais déjà plus où donner de la tête tant la liste de choses à prévoir, à faire …. s’allonge 🙂

    1. Elodie Legale

      27 mars 2017 at 19 h 47 min

      Bienvenue alors !!
      Et bon courage pour cette liste … 🙂
      Il n’y a qu’en priorisant qu’on s’en sort !
      Courage !

  4. Un invincible été » Ailleurs sur le web #58

    17 avril 2017 at 13 h 33 min

    […] découvert ce chouette article sur Le Blog du Dimanche, comment survivre à une journée où la motivation est au plus bas ? Beaucoup de bienveillance et de douceur, ça fait du bien. […]

  5. Chicorée

    29 septembre 2017 at 14 h 43 min

    Je découvre votre blog grâce à cet article et j’adore ! Plein de bons conseils qui ressemblent à ceux que j’essaye d’appliquer. Je vais piocher quelques nouvelles astuces grâce à toi, merci 🙂

    1. Elodie

      29 septembre 2017 at 16 h 46 min

      Oh, merci à toi pour ton petit mot si doux ! Bienvenue, alors 🙂

  6. La plume rose

    16 novembre 2018 at 13 h 08 min

    Ça m’arrive peu souvent d’avoir des jours de flemmes, mais le matin quand je me lève et que j’ai envie de rien faire, je me dis que c’est pas grave et que tout peut attendre demain. Je ne me prend pas la tête, je me fais un bon petit thé bien chaud, je me cale sous mon plaid et je lance Netflix ! Rien de mieux pour se ressourcer et ne penser à rien l’espace d’un instant

Leave a Reply