Rester loin de ceux qui prennent

Dans la vie, on croise souvent la route de personnes qui se contentent de prendre. Dans la famille des toxiques, je demande la fille. Des personnes qui se précipitent vers les autres pour attraper au vol, des paroles sages, des conseils, des astuces, du réconfort, et qui s’en vont aussi sec, presque sans un merci, quasiment sans un au revoir.

Ces personnes-là ne sont pas là quand les autres ont besoin. Trop occupées à leurs petites affaires, trop occupées à leur petit nombril. La plupart d’entre elles ne se rendent même pas compte du mal qu’elles peuvent faire autour d’elles, puisqu’au-délà de leur orteils, elles voient flou.

personnes-toxiques-egocentriques

Ce qu’on prend pour une amitié n’en est pas une.

Je ne dis pas que l’amitié c’est donner dans l’attente de recevoir. L’amitié ne se calcule pas, elle ne se réfléchit pas. Il n’y a pas de stratagèmes, pas d’interprétations. En amitié, les choses devraient être fluides, simples, bienveillantes.

On devrait pouvoir compter l’un sur l’autre, on devrait pouvoir se confier sans la peur d’être jugé. L’amitié est une relation qui doit être équitable. Si à un moment donné, on ressent un mal être vis-à-vis de l’autre (envie, jalousie, sentiment d’être pris de haut, etc etc) et que la discussion ne suffit pas à régler le problème, c’est que la personne qu’on croyait être notre amie est en réalité toxique.

Repérer ceux qui prennent sans jamais donner

Même si on n’est pas supposé attendre quoique ce soit en retour quand on donne, certaines personnes abusent clairement de la gentillesse des autres. Et il faut savoir les repérer pour pouvoir en rester éloigné. Pourquoi dépenser de l’énergie, du temps et de l’amour pour des personnes qui n’ont de considération que pour elles-mêmes ? Le pire, c’est que plus on donne, plus ces personnes s’attendent à recevoir. Tout cela devient normal, à un tel point qu’elles sont capables de nous faire culpabiliser si un jour on donne un peu moins qu’un autre.

Faisons le tri.

Une personne qui n’est là que pour son propre intérêt, qui prend, prend, prend tout ce qu’elle peut prendre des autres sans jamais rien donner, est plutôt facile à repérer.

personnes-toxiques-2

1 – Elle ne rend jamais service

Sauf si ça lui donne l’impression de faire une bonne action.

2 – Elle ne sait absolument pas écouter

Vraiment écouter l’autre est difficile. Quand quelqu’un va mal, on a envie de lui donner des conseils, ou des exemples personnels qui nous ont aidé à surmonter une situation similaire, etc. Pourtant souvent, quand quelqu’un va mal, il a juste besoin qu’on l’écoute parler sans l’interrompre. Il a juste besoin qu’on lui dise qu’on comprend et qu’on compatit. Une personne qui se contente de prendre sera incapable de laisser le sujet tourner trop longtemps autour de l’autre. Ca finira par revenir rapidement à elle, elle, elle.

3 – Elle ne se remet jamais ô grand jamais en question

Même si j’ai du mal à comprendre le concept quand on passe autant de temps à penser à soi-même. La personne qui prend sans jamais donner en retour est égocentrique, pourtant elle ne remet pas en question sa façon d’être. C’est toujours la faute des autres, forcément !

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Certaines personnes devraient prendre du recul, se remettre en question, agir avec bienveillance, au lieu de répandre cet arrière-goût amer laissé par l’absence de sincérité.

Dans mon monde utopique

Je suis une fichue utopiste, qui pense qu’on peut réussir à s’entourer uniquement de personnes qui nous ressemblent. Laissons les toxiques entre eux, et créons un monde de bisounours fait de relations douces, équilibrées, sans jugement, sans poids sur l’estomac. Créons un univers de bienveillance, où chacun prend soin de l’autre de façon naturelle, sincère, et belle. Qui vise à tirer les autres vers le haut, où on se réjouit des succès de chacun, où on se sent réellement heureux pour le bonheur de l’autre…. où on laisse l’envie, la jalousie, les putasseries au placard.

Allez viens dans mon monde, l’entrée se fait par là, au tout début de l’arc-en-ciel.

Si vous vous demandez si certains amis en sont vraiment ou si au contraire il ne vaudrait pas mieux s'en éloigner, ce billet pourrait vous aider

Partager, c'est soutenir !

7 Comments

  1. Justement, j’ai abordé ce sujet avec une amie hier. J’ai fait le même constat que toi : certains ne sont là que pour prendre, jusqu’au jour où ils n’ont plus besoin. Ils ne se rendent même pas compte – c’est ce que je préfère penser – du mal qu’ils font à la personne qui s’est investie dans cette amitié. J’ai longtemps pensé que c’est moi qui était trop sensible, susceptible ou qui fonctionnait différemment des autres mais je suis rassurée de voir que d’autres ont fait le même constat. Alors même si c’est difficile, il faut savoir éliminer ces gens de nos vies et, surtout, ne pas regretter toutes les belles choses qu’on leur à apporter. Parce que, n’oublions pas, c’est beau d’être généreux. Merci d’avoir partagé tes réflexions avec nous. Bon dimanche 😉

    1. Merci Sabrina pour ton beau témoignage ! Et je plussoie la conclusion <3

  2. J’ai ressenti une telle amertume, une telle deception ds ton billet que l’expérience doit être toute récente…
    Nos amis, nos proches, sont des humains qui ont, comme nous, leurs travers et je crois qu’il vaut mieux les accepter comme ils sont… ca évite les déceptions… mais c’est dur aussi !!!

    1. Quand je vis une mauvaise expérience, j’essaye de prendre du recul dès que possible et d’en tirer les leçons 🙂 Comme tu dis, je suis encore très amère, mais le temps finira par tout arranger (et maintenant je ne me ferai plus avoir !) 🙂

  3. Ton billet me parle. Après un burn out j’ai fais le tri, “out” les personnes toxiques. Ce fut une décision difficile, il s’agissait d’amis de longue date, mais aussi de certaines personnes de ma famille à qui j’ai dis stop.
    Aujourd’hui je sais que j’ai fais le bon choix, ma vie est désormais remplie personnes bienveillante.
    Toi qui aime les citations, en voici une que j’aime particulièrement : Il vaut mieux être entouré de peu d’amis qui nous aiment que par beaucoup qui nous le font croire.

    1. Une belle citation ! Et oui, c’est vraiment difficile de sauter le pas ! Il y a toujours des questions qui nous mettent le doute. Et si j’étais trop sévère ? Et si je me trompais ? Sans parler des potentielles conséquences… Mais une fois lancé, on se rend compte que ça fait un tel bien que tous nos doutes sont chassés !
      Bravo à toi 🙂

  4. Coucou!
    Juste un petit mot pour te dire que ton blog est super sympas!
    Belle journée,
    Tania

Leave a Reply