Bonheur

Mini guide pour survivre aux personnes toxiques (+ Free Checklist !)

Mini guide pour survivre aux personnes toxiques

S’il y a bien quelque chose que j’ai appris avec le temps, c’est que certaines personnes sont toxiques. Pourquoi faut-il les éviter, comment les reconnaître ? Tel est mon combat quotidien ! J’ai assemblé tout ce que j’ai appris de ces phénomènes, puis tout compilé dans ce mini guide !

◆◆◆ Qu’est-ce qu’une personne toxique ? ◆◆◆

Cela peut être un collègue un peu trop lourd ou une connaissance qui crache son venin dès qu’on entre dans une pièce. Malheureusement, souvent ces personnes font partie de notre entourage proche.

◆ Est toxique, toute personne qui pompe notre énergie en étant négatif, mauvais, ou méchant.

◆ Est toxique, toute personne qui se délecte de nos faiblesses.

◆ Est toxique, toute personne qui se nourrit de notre mal-être.

Et pour couronner le tout, ils semblent invincibles et intouchables. En d’autres termes, les personnes toxiques s’apparentent à des vampires.

Mini guide pour survivre aux personnes toxiques

◆◆◆ Comment les combattre ? ◆◆◆

Règle n°1 : Ne jamais les affronter seul.
Arme principale : L’ignorance.
Arme secondaire : La fuite.

On n’a pas à jouer les héros. 

Bien sûr, on pourrait leur faire front et leur faire face sans relâche. On pourrait les combattre, tenter d’éviter chaque « morsure », tenter de parer chaque attaque. On pourrait. Mais à quel prix ? Pourquoi gaspiller tant d’énergie ?

Être heureux demande déjà un effort quasi constant. Il est facile de se laisser aller, de se laisser couler, de se laisser déprimer et toucher le fond. Cela nous vient plus naturellement ! Mais il est plus difficile de maintenir la barque à flot, de profiter de la vie malgré les embuches, et de sourire au quotidien. C’est pour ça que je prône le fait d’écarter certaines personnes de soi. Je ne parle pas forcément de la jouer radicale et de vivre en quarantaine, mais il faut savoir parfois garder ses distances pour mieux se préserver.

Certains trouveront ce geste suffisant, ou hautain. Pourtant, cette énergie négative qui émane de ces personnes « toxiques » déteint sur notre bien-être comme le bleu d’un jean trop neuf. Et parfois, pour être plus heureux, il faut savoir être un peu égoïste. Oui, oui !

Mini guide pour survivre aux personnes toxiques

◆◆◆ Conclusion ◆◆◆

Quand on sait que quoiqu’on fasse, telle ou telle personne ne nous apportera que souffrance et mépris et parce que l’empathie dans ce cas peut être un vilain défaut, je choisis la solution de la légèreté, et je choisis d’écarter de mon entourage et de mon intérêt les personnes qui font tout pour me contaminer de leur négativité.

On a tous le droit d’avoir un coup de mou et on se doit de tendre la main à quelqu’un qui va moins bien que nous, mais quand malgré nos efforts nous n’avons aucun impact positif sur ces personnes, et quand la méchanceté l’emporte, alors je crois qu’il faut savoir lâcher prise et s’éloigner.

Lire aussi : 10 astuces pour survivre aux cons.

 Si vous soupçonnez quelqu’un de votre entourage comme « toxique », n’hésitez pas à télécharger et remplir cette checklist, vous en aurez le cœur net ! Ahah !

Faites passer le mot !

Si cet article vous a plu ou vous a fait sourire, partagez ça avec vos followers ! 🙂

Mini guide pour survivre aux personnes toxiques | Si dans votre entourage vous avez des personnes qui usent votre énergie positive, si leur pessimisme et leur méchanceté déteignent sur vous alors elles sont probablement toxiques ! Ce mini guide pourrait vous être utile pour être plus heureux ! Epinglez pour plus tard ou cliquez pour lire tout de suite !
Partages

31 petits mots on “Mini guide pour survivre aux personnes toxiques (+ Free Checklist !)

  1. Ton article est complet et bien mené. En effet pas facile de se débarrasser des personnes toxiques parce que on se victimise au lieu de s’avouer les choses. Quand j’aurais un doute je relisais cet article !

    • Elodie Legale

      C’est dur ! Et à mon avis il faut s’y prendre à plusieurs fois avant de les éloigner ! Même si on y va petit à petit, c’est une bonne chose !

  2. C’est tellement vrai. Je pensais pas avant qu’une personne pouvais être toxique à nos vies. Mais récemment j’ai eu affaire à une personne très spéciale. Je suis de nature à aider les autres a résoudre leurs problème avant de résoudre les miens. Et à forcer d’aider cette personne j’en ai subi les conséquences. Il est devenu harcelant, jusqu’à me soupçonner de lui mentir lorsque je lui disais ce que je faisais. Il est devenu extrêmement négatif, bonjour les crises (et portant je ne suis pas sa copine :O) et tous ce qui va avec. Il me minais le moral, m’entraînuais dans sa chute. Je n’ai jamais été aussi mal à cause de quelqu’un. Je lui ai dis clairement ce que je pensais. Et je me suis éloigner de lui. J’ai besoin de me préserver. Et cela fait tellement du bien. Il faut savoir être égoïste, il n’y a pas de honte. Je suis sure que tous le monde le ferais!

  3. On parle beaucoup des personnes toxiques dans la blogosphère en ce moment.
    J’ai eu un début d’année assez difficile, et j’ai dû faire le tri dans mon entourage… Et virer ces personnes toxiques. Des amies donc. Pas très évident, mais avec le temps, je me suis rendue compte que ces personnes étaient superficiels et sans intérêt. Elles ne profitaient que de mes avantages, à vrai dire.
    C’est à ce moment là qu’on se recentre sur ses vrais amis.

    • Elodie Legale

      C’est très difficile de faire le tri dans son entourage, même s’il s’agit « juste » d’éloigner quelques personnes, c’est un acte compliqué ! On ne peut, en général, s’empêcher de se remettre en question, se culpabiliser, etc… mais à un moment, il faut dire STOP ! On se trompe tous sur certains de nos « amis » !

  4. Je repère facilement les personnes toxiques et je m’en débarrasse sans aucun état d’âme, fussent-elles de ma propre famille. Les commères malveillantes, les curieuses intrusives, les « mal dans leur peau au long cours »…Dehors! J’ai une technique radicale, je ne réponds jamais à leurs appels… Ça marche.

  5. Très sympa ton article ! En général, quand je vois que je me sens mal avec une personne, je préfère immédiatement m’éloigner et la laisser avec ses critiques et ses jugements 🙂

  6. Cela tombe bien, moi qui vient de couper les ponts avec une relation toxique qui me suivait depuis des années! Quel soulagement!
    Certaines personnes peuvent dire que c’est de l’égoïsme mais moi j’appelle ça: la liberté de prendre soin de soi! 😉

    • Elodie Legale

      Tu as parfaitement raison ! Même si l’acte de couper les ponts n’est pas toujours simple, c’est souvent la MEILLEURE chose à faire ! Bravo !

  7. Depuis que je suis en arrêt maternité je respire à nouveau 😉 mais bon, habituellement, au bureau, je gere assez bien ces personnes toxiques par l’ignorance ou la fuite comme tu le dis. Pas question de se laisser polluer l’esprit par d’autres qui ne comptent pas…

  8. Rien a dire de plus que cet article est JUSTE, EFFICACE, PERCUTANT !

    J’adore et je partage !

  9. Ton billet m’a fait sourire, l’ignorance est vraiment le meilleur des alliés contre ces personnes là. Et je suis fière d’y arriver enfin, et -presque- à chaque fois, lorsque je rencontre des personnes toxiques. Dès fois c’est plus fort que moi, soit je lui casse la figure :D, soit j’ai envie de partir loin en courant de ces ondes négatives. Mais bon je me soigne, et de plus en plus souvent l’ignorance est là et c’est ça le plus efficace !!

    Merci pour cet article 🙂 Bon Lundi 🙂

  10. Je n’étais pas venu faire de tour chez toi depuis un petit bout de temps, il a bien évoluer ton blog ! Well done !
    Je compte en faire une vidéo sur les personnes toxiques, c’est tellement la gangrène de notre société aussi bien dans les relations personnelles que professionnelles.
    Je les plains ces gens, ils ne sont pas heureux dans leur vie, et je te rejoins quand tu dis : « je choisis d’écarter de mon entourage et de mon intérêt les personnes qui font tout pour me contaminer de leur négativité. »
    Pour avancer il faut s’écarter de certaines personnes et encore plus quand on est entrepreneur ! « Toi même tu sais ! Toi même tu sais !  » 😉

  11. La joyeuse

    Cette année j’ai commencé a me sentir mal avec des amies, ne sachant ni trop pourquoi ni trop comment ca en est venu la.
    Je fais des mini déprime tout les quinze jours, puis cette amie toujours la même qui me sortait pour m’aérer soit disant pour me changer les idées… Deux m’ont pris a part pour me faire part de leurs inquiétude surtout une toujours la même.

    Je me suis éloignée de cette fameuse amie car elle prenait trop de place dans ma vie, subtilement dans tout. Trop gentille que je suis, la voyant se séparer de son chéri j’ai cru bon de l’aider … ce changement brutal a me faire sortir, trop de bar, trop de SMS tout les jours ou presque, toutes ses visites forcées et ses excuses bidon. Ses petites moux.
    Puis les coups fatals face a mes rétissances car je ne me laissé pas assez faire je crois, elle a commencé part des petites remarques anodines (oh attends tu as du fond de teint là), puis (attends vite fait je te lisse les cheveux derrières c’est moche cette bosse), (tiens je t’ai trouvé ces chaussures, c’est pas celle là que tu cherchais?) euh je t’ai rien demandé, qu’en j’y repense grrr
    Sous prétexte que ca n’allé pas avec son chéri, il fallait que moi aussi ca n’aille pas, jusqu’a essayer de m’en convaincre.
    Elle m’imité, essayé de faire mieux que moi dans tout, sauf le taf car j’ai un taf et pas elle, et un salaire, se comparé toujours, et critiqué les autres sans cesse. Je n’arrivais plus a l’écouter parler si négativement.
    Puis un jour je me suis rendu compte que ses amies défilées, idem pour le taf, toujours la faute des autres jamais de la sienne.
    C’est la que j’ai eu la puce a l’oreille, et si le soucis c’était elle !
    Cet été ca s’est confirmé, j’ai du aller me faire enlever un grain de beauté, elle a commencé a me dire alors c’est la semaine prochaine, t’as pas peur, elle essayé de m’effrayer, puis me dire mais non tu verra c’est rien.. elle m’a proposé (forcé) de m’y accompagner, c’était dans le dos, en été et conduire après allé être dur. J’arrive chez elle pour partir au RDV, elle me fait olala tu as l’air tendu, t’en fais pas je suis là. (non ca va je vais bien)
    Arrivées dans la salle d’attente voyant que je ne stressé pas, ca l’agacé je pense. Puis elle me dit, dit moi est ce que je pourrai poser une question a ton docteur stp? (Evidement c’était trop beau elle y voyait son propre intérêt… ) Je lui ai dis c’est ma consultation il va te rembarrer je te préviens.
    La honte, une fois fini, j’ai pas fini de me remettre le Tee Shirt qu’elle posa sa question et elle s’est fait rembarrée par un ‘prenez RDV pour une consultation svp) La honte.. je ne savais plus ou me mettre.
    Pour se faire je pense pardonner, elle m’a invité a déjeuner. J’ai speeder le repas voulant a tout pris partir en pharmacie prendre mes anti douleur l’anesthésie ne marché plus… Mais madame a sorti les griffes car madame conduisé et voulait le controle du programme.
    J’ai dis stop, ramène moi je prends ma voiture et j’y vais seule j’ai mal je souffre alors stop. Elle minimisait tout disait que c’est bon ca va t’as pas si mal que ca… Les nerfs me sont montés elle a pris peur et a enfin écouté !
    La semaine suivante elle revient a la charge s’incruste chez moi alors que je reçois de la famille, s’incruste sur les photos de famille ! la c’est trop. Madame s’est fait déposé chez moi, je l’ai ramenée, elle a ralé boudé comme une enfant, j’ai pas céder et je lui ai dit stop trop c’est trop. Ca présence me rendait malade, maux de tête, de ventre, jusqu’a aller voir un médecin.

    Elle a joué la carte de l’amitié, voulant me faire culpabiliser, j’ai tenue bon, Trois semaines plus tard ayant mis de la distance on se retrouve un peu, elle est froide distante et moi joyeuse et reposée. Elle devient stressée énervée irritée pour tout et rien, on retrouve une amie aussi et c’est le clash. On avait compris son jeu elle a fuit loin!
    Un mois après, mon deuil se faisant, j’ai supprimé cette connaissance de mon réseau, puis du téléphone.
    Trois plus tard, après avoir tenté de me dénigrer face a une vrai amie où elle s’est fait rejeté, madame m’envoi son nouveau numéro, me sentant d’attaque comme une lionne je l’ai envoyé bouler, incapable de s’excuser, ne comprenant pas ce qu’elle est… Bizarrement je me sens mieux sans elle depuis!

    Je n’aurai pas cru mais elle m’a intoxiqué et je m’en veux de pas avoir si réagir plus tot. Plus je ne me laissais pas faire plus elle était manipulatrice et virulente.
    Je serai plus vigilante j’espère

    • Elodie Legale

      Ce n’est pas simple, ni de s’en rendre compte, ni d’agir en fonction ! Mais je te félicite 🙂 Continue en ce sens !

  12. Kelirondelle

    J’ai une amie qui souffle le chaud et le froid. On dirait parfois que je suis son punching ball. Je la prends comme elle est parce que je l’aime énormément. Mais depuis longtemps je me demande si elle n’est pas de ces personnes toxiques. Elle est gentille lorsque je rencontre des difficultés mais dès que tout va mieux elle s’éloigne et m’accuse d’être à l’origine de sa froideur.
    Très bel article. Je prends bcp de plaisir à lire ce blog qui me fait réfléchir.

    • Elodie Legale

      Très étrange en effet :/ Le mieux est de toujours essayer de prendre du recul pour analyser ça de « l’extérieur » si vraiment tu te sens mal en sa présence ou dès que tu reçois un appel / message de sa part, c’est qu’elle est probablement toxique 🙁 Courage ! Merci pour ton mot :3

  13. Sérieseusement j’adore votre article, je fonctionne moi même de cette façon car je fait que je sois toujours positive, jm’en foutiste à fond et que pour moi rien n’est grave me concernant (quand on voit le malheur du monde a t on vraiment le droit de se plaindre quand nous ne sommes pas concerné par tout cela ?) ! Alors en effet, si mon bonheur dérange et rend les gens méchants envers moi, je les vires.. Et perso je vie bien 😀 et tant pis pour ceux qui aiment se morfondre dans leur malheur. Nous sommes acteur de notre vie, donc nous avons la vie que nous nous donnons la peine d’avoir.

    Merci beaucoup pour cet article et bonne continuation 🙂
    Pour ma part je me suis débarrassée d’un « ami » qui je me suis aperçut était nocif pour moi, mais je le vis bien, mieux que lui je pense :p ^^ ahahahha

    • Elodie Legale

      Une belle vision de la vie comme j’aime ! Tu peux être fière de toi, peu de gens ont le courage de penser comme toi 🙂

  14. Coucou Elodie ! Ton article est très utile ! 🙂
    Mais j’avoue que je suis toujours un peu mal à l’aise avec ce concept de « personne toxique ». Je pense qu’on est tous, un jour ou l’autre, toxique pour quelqu’un d’autre, et une « personne toxique » ne l’est pas forcément toute sa vie, enfin je ne sais pas, je me dis qu’on peut tous, à un moment de notre vie, et pendant plus ou moins longtemps, avoir la faiblesse de tomber dans la facilité, et devenir langue de vipère/néagatif/se plaindre tout le temps. J’ai toujours un peu l’angoisse, dans une période comme ça, d’être cataloguée « personne toxiques » (oui, je pense vraiment que ça peut arriver à tout le monde), juste parce que le terme est utilisé partout. Je ne sais pas. Qu’en penses-tu ?

    • Elodie Legale

      Hello ! Oui j’ai également été toxique à un moment donné de ma vie, notamment quand j’étais plus jeune. Cependant, je crois sincèrement que côtoyer des personnes toxiques augmente le stress et fait baisser l’estime de soi. Mieux vaut s’en protéger ! Ce n’est pas pour autant que je ne tendrais pas la main à quelqu’un qui revient avec une démarche sincère et positive :). Si tu te sens toxique envers quelqu’un, il faut peut-être te demander ce qui te pousse à l’être ? Je crois qu’une personne toxique est simplement quelqu’un qui n’est pas très bien dans sa peau et qui a besoin de regagner confiance en elle :3

      • Je suis d’accord avec toi, fréquenter une personne toxique (que ce soit passager ou un trait de caractère « permanent » chez cette personne) augmente le stress et n’amène rien de bon ! Je suis d’accord avec toi aussi sur le fait qu’une personne toxique est mal dans sa peau et/ou dans sa vie, surtout si cet état est passager. Ça peut aussi être la manifestation d’une rancœur, d’une colère, d’une frustration ou d’une jalousie. En tout cas, plutôt que de s’en protéger, peut-être peut-on tendre la main à cette personne. Je veux dire, si c’est quelqu’un d’important pour nous, et si on considère que c’est un état de fait récent. Car bon, si c’est une personne assez secondaire dans notre vie, je suis d’accord, autant prendre ses jambes à son cou, dans la mesure du possible, ou au moins prendre des distances mentales 🙂 Si c’est une personne très proche et que c’est son caractère, qu’elle a toujours été comme ça, c’est plut compliqué …

        • Elodie Legale

          Tout à fait, mais je suis contre l’idée d’essayer de changer les gens 🙂 Bien sûr, si cette personne toxique nous demande de l’aide on peut lui tendre la main. Je ne suis pas pour le rejet de l’autre ! Cependant, souvent, une personne toxique a besoin de se retrouver avec elle-même, d’apprendre à être bienveillante avec elle-même avant de réussir à être en accord avec l’autre. Je suis pour que chacun se remette en question et que chacun soit bienveillant avec l’autre. Le bonheur réside dans le fait d’être bien entouré 🙂

  15. Petit Panda

    Si tu ne peux changer les gens … change ta façon d’interpréter qui tu es ainsi que tes faiblesses et… tu t’apercevras qu’il n’existe aucun personne toxique … mais que des pensées toxiques!!

    Tu verras que les gens ne sont pas méchants, mais se défendent au maximum de leur conception du monde (comme toi ta conception du monde, tu y intègres des gens toxiques ) !

    Il n’existe aucune personnes toxiques!! que des idées… Depuis que je laisse mon cerveaux penser comme il veut, sans que je m’y attache… je n’ai encore rencontré aucune personnes toxique 🙂

    • Elodie Legale

      Je suis entièrement d’accord avec toi 🙂
      J’ai écrit ce billet quand j’avais encore besoin de me protéger de certaines personnes. Aujourd’hui, je vois les choses différemment (et en accord avec ce que tu dis) 🙂
      Par ailleurs j’ai quand même écrit ce billet avec une pointe d’humour (type survie face aux zombies), hein ! 🙂

  16. Merci…. ben y en a des personnes toxiques autour de moi. J ai commencer à les évincer et mon mari commence tout doucement. Il était depuis tout temps la victime de ces personnes. On va y arriver. Je lui ferais lire l article quand il aura un peu avancé

    • Courage, Sandra ! C’est un travail difficile mais qui change véritablement la vie <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *